Récits CM2

Max et les poissons

1ère couverture Max et les poissons
Max et les poissons, Sophie Adriansen, Tom Haugomat, 2015, © Nathan

Max et les poissons est un récit facilement abordable à première vue. Mais sa lecture  nécessite un accompagnement pour en comprendre le contexte historique, la narration lacunaire d’un petit garçon au regard naïf, les inférences insérées grâce à la métaphore du poisson. Ce livre fournit beaucoup de pistes pédagogiques à creuser. Les élèves s’approprient l’histoire en s’identifiant à Max. Ce récit constitue une expérience littéraire intéressante car inhabituelle et touchante.

La séquence de 7 séances propose de comprendre le point de vue du narrateur en prenant conscience de sa situation : un petit garçon juif candide au coeur d’un conflit cruel.

La Tour

La Tour, Dino Buzzati
La Tour, nouvelle de Dino Buzzati tirée de Mystères à l'italienne, 1983, illustration de Lulu

Cette nouvelle de Dino Buzzati est un petit bijou, tant par la richesse de son texte et le plaisir qu’elle procure que par les apprentissages qu’elle permet d’introduire. En effet, ce texte répond à tous les critères du genre fantastique. Un évènement étrange amène les élèves à émettre plusieurs hypothèses rationnelles mais aussi irrationnelles. L’auteur laisse finalement place au doute.

Les élèves sont sensibles à l’univers étrange et énigmatique de la nouvelle. Le charme s’opère à tous les coups. 

Lettres à plumes et à poils

Lettres à plumes et à poils, de Philippe Lechermeier, illustré par Delphine Perret ©  Editions Thierry Magnier, 2011.

Lettres à plumes et à poils est un récit savoureux à déguster sans modération avec les enfants et les plus grands. Des moments de lecture jubilatoires garantis grâce aux lettres adressées à la poule et que le renard concocte aux petits oignons. Il accomode le mensonge et la flatterie à merveille pour arriver à ses fins, le tout relevé d’un brin d’humour. C’est un régal. Que dis-je, c’est un festin!

4 séances sont proposées pour aider les élèves à découvrir les intentions cachées du renard et analyser les procédés qu’il utilise pour apaiser sa faim.

Ce livre a reçu plusieurs récompenses : le prix prix Bernard Versele dans la catégorie 4 chouettes (8-10 ans) et le prix Tam-tams du livre de jeunesse J’aime lire.

Le plat du chien

Lire des récits en CM2 Le plat du chien
Le plat du chien, Jean-Pierre Chabrol, Contes d'Outre-temps, © Presse Pocket, 1971, illustration de Lulu

Cette nouvelle allie malice et ironie avec justesse et efficacité. Un texte réticent, comme pourrait l’appeler Catherine Tauveron. Il nécessite, de la part de l’élève,  plusieurs lectures, voire l’accompagnement de l’enseignant pour le comprendre.

1 séance propose d’assurer la compréhension des dialogues et de la situation. Pour cela, une bande-dessinée vient comme support. Ce texte constitue le point de départ d’une séquence intitulée Tel est pris qui croyait prendre. Le tapuscrit est en attente d’autorisation de mise en ligne chez l’éditeur mais on peut le trouver facilement.

Tel est pris qui croyait prendre

Cette séquence comprend deux fables : Le Coq et le Renard, 1668 et Le Renard, le Loup et le Cheval, 1694, Jean de la Fontaine, illustrations de Gustave Doré

Pour le plus grand bonheur des lecteurs, les protagonistes de ces deux fables apprennent à leur dépend que la situation peut se retourner contre eux. Leur présumé victime change les rôles en se révèlant être bien plus forte, et toujours par la ruse.

3 séances qui constituent une continuité du travail en bande dessinée, débuté avec Le plat du chien.

Deux fables de Jean-Pierre Claris de Florian

Jean-Pierre Claris de Florian, gravure de Jacob Mangot, 1810

La guenon, le singe et la noix et L’enfant et le miroir sont deux fables de Jean-Pierre Claris de Florian qui suivent un même schéma narratif. Un enfant rencontre un problème. Un adulte lui vient en aide pour le guider.

Les élèves sont sensibles à l’histoire et à leur morale auxquelles on peut faire référence chaque jour. Le rythme et la fluidité des textes rend leur compréhension et leur apprentissage accessibles aux plus jeunes.

2 séances suivent une même méthode pour permettre aux élèves de réinvestir leurs compétences. Un questionnaire aide les élèves à comprendre le texte, puis la réalisation d’une carte mentale aide à l’ancrage de l’histoire pour une assimilation plus aisée. 

Les orangers de Versailles

Fleurs d'oranger
Fleurs d'oranger, illustration de Lulu

Les orangers de Versailles est un roman policier historique captivant. Deux héroïnes, que tout oppose, emmènent le lecteur dans une intrigue palpitante. L’une est favorite du Roi Soleil et l’autre, son occupée, est chargée de veiller celle-ci. Leur aventure donne à découvrir aussi bien la vie de cour fastueuse à Versailles que son envers. 

Trois séquences sont proposées. La première prépare la lecture du roman en faisant découvrir les personnages historiques qui interviennent dans l’histoire. La seconde séquence se focalise sur les deux héroïnes pour apprendre à mieux les connaître. La troisième séquence aborde le récit policier. Une séance introduit l’exercice du résumé.

L'homme qui plantait des arbres

Couverture L'homme qui plantait des arbres
L'homme qui plantait des arbres, Jean Giono, illustrations Olivier Desvaux, Gallimard, 1983

L’homme qui plantait des arbres est une nouvelle écrite par Jean Giono en 1953. Malgré son âge, elle n’a jamais été autant d’actualité. En effet, son personnage central, un berger, passe son temps à planter des arbres. Par sa persévérance, il réussit à ressusciter une région. Ce récit rappelle le rôle essentiel des arbres et leur bienfait sur l’homme. Ce livre est un classique de la littérature jeunesse. Il est aussi l’outil idéal pour participer à éveiller les élèves à la cause écologiste.

4 séances sont proposées. Pour commencer, la description des villages est comparée à celle de la cabane du berger. Ensuite la présentation des habitants de la région est comparée à celle du berger. Dans la troisième séance, l’image de l’arbre pour représenter le berger est mise en évidence. Dans la dernière séance, les bienfaits de son action sur la nature et les hommes est mise en avant.

Sélection de l’Education Nationale, Cycle 3, 2018.

L'homme à l'oreille coupée

L’homme à l’oreille coupée est une nouvelle de Jean-Claude Mourlevat, très intéressante à exploiter en classe car ses épisodes sont courts et le texte captive les élèves.

Une séance de rédaction est proposée pour inventer un récit qui explique la disparition de l’oreille.

Sélection de l’éducation nationale, cycle 3, 2018.